Les Cercles Mamans-Bébés

Mode ou vrai lieux ressources?

Les Cercles de Femmes, les Tente Rouges, les Cercles de Jeune filles, de Mamans, de Femmes autour de la Ménopause, et depuis peu d’Hommes, de Papas… on en entend de plus en plus parler dans le monde du respect de soi et de ce qu’on vit, parfois appelé « développement personnel ». Je n’aime pas ce mot car il reflète la marchandisation des dernières années, comme s’il fallait dépenser beaucoup d’argent dans des outils pour devenir vraiment quelqu’un, pour s’améliorer. Mais c’est un autre débat.

Pourquoi je me suis formée au Cercle Mamans-Bébés (CMBB, formation certifiante du Village des Naissances), et qu’est-ce que c’est ?

Je les vois comme un formidable outil, ou plutôt un espace-temps où la jeune maman peut venir avec son bébé, parler, écouter, se déposer, poser des questions… créer du lien avec d’autres mamans qui sont, comme elles en postpartum, parler sans tabou des difficultés mais aussi trouver des ressources pour vivre un postpartum plus heureux, serein, car c’est tout à fait possible. Il ne s’agit pas de se plaindre des horreurs du postpartum pendant ses cercles, mais d’exprimer ses difficultés et trouver par l’échange, des idées, des pistes pour aller mieux. Il ne s’agit pas non plus de faire comme si le postpartum était tout rose, la maternité forcément joyeuse, heureuse, la maman forcément épanouie. Le postpartum, c’est tout ça à la fois, c’est l’ambivalence extrême, c’est la matrescence ! Les Cercles sont des espaces-temps où l’on peut tout déposer , rire et pleurer ensemble, danser, changer son bébé, rire du vomi, du lait qui coule sur le t-shirt, trouver de la compréhension lorsque bébé pleure beaucoup, trouver du respect, quel que soit le type de maternage qui nous correspond. Apprendre de soi, et les unes des autres. Créer du lien femme à femme.

Les Cercles Mamans-Bébés ne sont pas des réunions type tupperware où l’on parle chiffon et cuisine, on y parle  du quotidien, pratico-pratique de la maternité, mais aussi de tout ce qui fait la matrescence intérieurement, de ce qu’on vit et ce qu’ont traverse, des deuils et des  espoirs… on y puise quelques techniques pour aller mieux, des outils pour soutenir la jeune maman dans la gestion du stress, de la fatigue, mais on y puise aussi de la sororité, de la validation de notre maternité, quelle qu’elle soit, de notre féminité, car maman nous restons avant tout femme, et il s’agit de reconnecter la femme que nous sommes pour pouvoir être la maman que nous voulons être.

Dans les Cerlces Mamans-Bébés on se centre sur la jeune maman, mais aussi sur la dyade Maman-Bébé, sur la relation, on se reconnecte au MamaToto (voir l’article de blog que  j’avais fait il y a plusieurs mois), on peut trouver des pistes pour améliorer la communication maman-bébé, mais aussi comment y inclure papa, et le reste de la famille.

Dans ma pratique de Doula Postnatale, mais également dans mon expérience d’Educatrice de Jeunes Enfants, prendre soin des Mamans et de leur Bébé pendant des temps dédiés me paraît une bien jolie façon d’offrir mon soutien et mon expérience, mon savoir-être et mon savoir-faire au service de la « Maman Nouvellement Née » (je pique cette expression à ma formatrice australienne qui a appelé son entreprise Newborn Mothers). Je souhaitais offrir à celles qui le désire, un cocon chaleureux, un moment rien que pour elles, une idée du « village » dont nos vie font souvent cruellement défaut.

Un Cercle-Maman-Bébé, ce sont quatre rencontres prévues par la formation que j’ai reçue, assez codifiée, au contenu dense mais adaptable.

Pour des raisons pratiques de calendrier, je lance à la rentrée trois cycles de trois rencontres, et j’adapte le contenu à ma personnalité, et surtout à mon expérience de ce qui est vraiment important pour une nouvelle maman de trouver en postpartum. Il y aura de la créativité, du mouvement, de l’échange, de la douceur, du jeu et du je. Du nous et de la joie. Une bulle spécialement dédiée et pensée pour la jeune maman en postpartum, où elle vient y prendre ce dont elle a besoin, et vient y donner sa présence, en silence ou en échange, comme elle veut,  et celle de son bébé. Bébé entre 0 et 8 mois pour ma part, d’habitude on dit 6 mois, les CMBB sont prévus pour 0-6 mois, mais je pense que jusqu’à 8 mois on est encore très concerné par tout ça et que bébé y a toute sa place, avant d’avoir besoin d’ateliers vraiment centrés sur lui et sa motricité par ex. Jeunes Mamans, offrez-vous cette bulle pour vous, un effet Spa pour la tête et le corps et surtout pour votre âme de maman. Ou faites-vous offrir un cycle de CMBB ! Parce que vous le valez bien, Femmes-Mamans !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s