Sororité, solidarité féminine, la transmission entre femmes.

Un appel à une bienveillance féminine autour de la maternité.

Je me souviens, lorsque j’étais enceinte, et ensuite durant les premiers mois avec mon bébé, j’étais à la recherche de femmes qui me parlent de leur expérience, d’échanges féminins autour de la maternité. Beaucoup de femmes ressentent ce besoin, à ces moments-là, de se connecter au féminin, d’avoir un lien fort avec d’autres femmes et de pouvoir échanger ; c’est comme une soif d’apprendre, de transmission que seule une femme peut offrir, une intimité autour d’un vécu si fort.

Il ne s’agit pas d’exclure les hommes, mais plutôt d’un besoin de connexion à quelqu’un qui comprend et peut avoir vécu des choses similaires, et surtout avoir ressenti de manière féminine. De tout temps la maternité semble avoir été une affaire de femmes, avant que la médecine masculine ne prenne le pouvoir sur l’enfantement.

Pourquoi alors  retrouve-t-on tant de jugement, d’avis tranchés, surtout sur les réseaux sociaux ! Je suis souvent choquée de lire les commentaires sur certains sites autour de la maternité. Si certains sont d’une bienveillance bienfaitrice, d’autres se permettent de juger la manière de penser, de faire d’une autre, sans filtres, avec dédain même parfois. L’on entend souvent des femmes critiquer des mamans, dans ce qu’elles font. Quelle tristesse. Dans un monde où le patriarcat et la façon de penser masculine sont encore bien présents (attention, le masculin n’est pas un mal, mais parfois un peu d’équilibre serait le bienvenu pour être dans plus de justesse), pourquoi nous, femmes, qui devraient être solidaires, bienveillantes les unes envers les autres, sommes-nous parfois si jugeantes, si catégoriques, voire castratrices envers nos sœurs ? Tel choix de maternage est critiqué, on catégorise entre celles qui font bien et celles qui n’ont rien compris, on se permet de juger que le comportement de cette maman va forcément conduire son enfant à être gâté, capricieux, ou on n’hésite pas à dire, d’une façon bien patriarcale, que si un enfant a tel problème, c’est forcément du fait de la maman !

Stop ! Nous les femmes, soyons unies, respectueuses de l’autre, même si l’on n’approuve pas les choix ou le vécu d’une autre, cessons de critiquer, de juger, d’utiliser ces façons de penser bien masculines entre nous. Le monde a besoin de féminin, de féminité, non pas pour être plus sexy, plus larmoyantes, émotives, mais pour créer un équilibre entre le masculin et le féminin, pour soutenir nos sœurs dans leur vécu, sans sensiblerie ou chichis, mais avec une réelle place pour les émotions, une ouverture d’esprit envers les choix des femmes, même s’ils ne correspondent pas à nos valeurs ou notre façon de penser. Le monde a besoin de douceur, de respect, de compréhension. Mais les femmes en ont encore plus besoin sur le  chemin de la maternité, aucune maman n’est parfaite, mais si nous nous soutenions et nous encouragions, ce serait une aide précieuse dans notre quotidien, la maternité en serait tellement plus sereine !

Femmes, sœurs, créons cette société où la sororité devient une évidence, où chaque maman se sentira soutenue par les autres femmes. Je ne suis ni utopistes, ni totalement idéaliste, mais un peu quand même, je rêve d’une société où l’équilibre entre le féminin est le masculin serait un peu plus présent, et où nous, femmes, serions solidaires et facilitatrices, soutenant nos sœurs plutôt que de juger. Soyons plus bienveillantes, plus féminines, non pas en achetant les derniers accessoires de mode et en faisant les soldes, mais en créant ce lien féminin, intergénérationnel, entre femmes, qui permet une réelle transmission et un partage si enrichissant. Girl power, girl care, girl love !!! ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s